image_slider

Le clocher

Eglise champsaur st leger les melezes

Le village possédait autrefois un vieux clocher et une petite chapelle à la place de l’actuelle église (1870). En 1882, une habitante, Mme Roussel, propose 10000 francs au curé pour la reconstruction du clocher ; et à sa charge de trouver le reste.
Cette importante construction pour l’époque au vu du petit nombre de famille a connu bien des difficultés : administratives, logistiques…
Par chance, des ouvriers tailleurs de pierres de passage à St-Léger cherchaient du travail, Madame Roussel dit à Monsieur le Curé : " Faites-les travailler, avec mon mari, nous paierons ".
Au printemps 1884, les formalités réglées, les matériaux préparés et les ouvriers prêts à travailler, le vieux clocher fut démoli et la première pierre du nouveau clocher fut posée et bénite solennellement.
Chaque dimanche, le curé annonçait la corvée de la semaine, et le jour dit, chacun s’afférait à sa tâche. Le sable du Drac était transporté à dos de mulets, les pierres  étaient récupérées au-dessus du village, amenées en hiver en les faisant glisser sur la neige.
Au printemps suivant, le curé fait reprendre le travail et s'aperçoit alors qu'il faudra d'autres échafaudages pour arriver au sommet du clocher. Effrayé par la dépense et mesurant le manque de proportions de la flèche avec la tour nord-Ouest du château, il décida de continuer ainsi : voilà pourquoi  le clocher a une flèche légèrement brisée.
Le curé eut l'idée de ménager deux tombes au pied du clocher : une avait été trouvée au fond de l'ancien clocher (sans doute celle d'un prêtre car on y avait trouvé un bénitier, une croix et plusieurs médailles (sur lesquelles  on pouvait lire 1487 en chiffres romains), et un bonnet pointu en soie comme ceux que portaient les prêtres (avant le bonnet carré ou barrette).
Les deux tombes ont été consacrées, l'une à Madame Roussel, et l'autre à Mariane Brochier, les deux principales bienfaitrices.
Le clocher fut achevé l'été 1886, la croix taillée dans un bloc de pierre mesure 4 mètres de haut, elle  fut bénite le 24 Juin 1886, jour de fête de St-Jean Baptiste.
Le clocher mesure 36 mètres, sa flèche très élancée est très singulière dans le Champsaur.

Retour à la page Histoire et patrimoine.